UN PETIT COIN DE PARADIS…

Jacqueline Veuve
Documentaire – 2008 – CH – 85 min
Français – deutsche UT, english subtl.

A Ossona, un hameau abandonné du Valais central, trois générations se rencontrent pour pour prendre part à un projet de réhabilitation qui fera de ce lieu fantôme un éco-village modèle, un nouveau paysage où agriculture, nature et tourisme tenteront une cohabitation harmonieuse. Que peuvent partager ces représentants des Anciens et des Moderne ? Qu’ont-ils à se dire ? Qu’ont-ils à se transmettre ? Une réflexion métaphorique du  » paradis helvétique  »

Veuve’s film bears witness to three generations’ endeavors to transform a ghost town in the Swiss canton of Valais into an exemplary eco-village. Agriculture, nature and tourism are the keywords – the aim is to restore harmony and create a holistic whole whilst sustaining successful development. What do the older and younger generation have to say to each other and what do they have in common? With a shared cultural heritage, both the project’s champions and the local population find much to be enthusiastic about.

Festivals

Festival del Film Locarno 2008 – sélection officielle

Journées cinématographiques de Soleure 2009

Tegernsee International Mountain Film Festival

FFA Festival International du Film d’Autrans

Festival International de Rovereto

IFFTAC Bhopal International Film Festival

29. Fillmtage Tübingen 2012

Jacqueline Veuve

Avant de collaborer avec Jean Rouch au Musée de l’Homme à Paris en 1955 et Richard Leacock au Massachusetts Institute of Technology, Jacqueline Veuve a tout d’abord suivi des études de bibliothécaire-documentaliste, de cinéma et d’anthropologie en Suisse et en France.

Son premier court métrage, Le panier à viande, 1966, co-réalisé avec Yves Yersin, lance sa carrière de cinéaste. Son premier long métrage, «La mort du grand-père ou Le sommeil du juste», est sélectionné au Festival de Locarno en 1978. Elle réalise alors de nombreux documentaires ainsi que deux fictions: «Parti sans laisser d’adresse» (présenté à Cannes et primé plusieurs fois), et «L’Évanouie».

Beaucoup de ses films ont reçu des prix internationaux. Jacqueline Veuve a réalisé près de soixante films, en Suisse notamment – parfois en France ou aux États-Unis – qui ont été présentés dans de nombreux festivals internationaux.

Filmant et décrivant sans nostalgie un pays à travers son armée, ses paysans, ses vignerons, l’armée du salut, ses artisans, et bien sûr les femmes, la réalisatrice s’est imposeé comme l’une des plus importantes cinéastes documentaires suisses. Décédée en 2013, Vibrato est son dernier film.

Fiche technique 

Réalisation: Jacqueline Veuve

Scénario: Jacqueline Veuve, Antoine Jaccoud

Image: Steff Bossert, Peter Guyer

Son: Luc Yersin, Laurent Barbey

Montage: Loredana Cristelli

Musique: André-Daniel Meylan

Producteur délégué: Xavier Grin

Une coproduction P.S. Productions, RTS Télévision suisse, Aquarius

Droits mondiaux:  P.S.Productions